IMMUNITÉ, EN TOUTE SINCÉRITÉ

Mis à jour : 5 nov. 2020

Chère Immunité, je sais que vous êtes très sollicitée compte tenu de l’actualité, je tiens donc à vous remercier pour avoir accepté de vous confier.

Sans plus attendre, si je vous demande …



VOTRE MISSION ?

Je dirais que c’est d’identifier ce qui « déconne » dans l’organisme au sein duquel j’ai l’honneur d’exercer. Cela peut être une cellule anormale ou une substance/organisme étranger pathogène. Et là, pas de quartier, en un clin d’œil, je lance les mesures pour les neutraliser et les éliminer.


VOTRE PLUS GRANDE QUALITÉ ?

Ma capacité d’adaptation, sans aucun doute. J’ai plusieurs cordes à mon arc.


Dans un premier temps, pour bloquer immédiatement une grande partie des menaces, je m’appuie sur plusieurs barrières, difficiles à traverser, façon the Wall dans Game of Thrones. La peau tout d’abord qui, derrière son teint de pêche, constitue un vrai rempart mécanique équipé de pièges chimiques (sébum, sueur, flore symbiotique) et d’un système d’alarme plutôt perfectionné. Moins sexy, je joue aussi avec les muqueuses, efficaces grâce à leurs cils, poils, mucus, salive et autres armes en tout genre.


Si ça ne suffit pas et si l’ennemi parvient à traverser, quelle que soit son identité, il va devoir affronter mon armée. Et là, déjà, je ne rigole pas. Cytokines, substances antimicrobiennes et cellules phagocytaires, je balance la sauce quitte à tout faire flamber avec de l’inflammation ou de la fièvre.


Je peux aussi la jouer plus fine façon Criminal Minds avec des agents de pointe, bien formés qui vont s’attaquer à des ennemis bien spécifiques, type Oreillon ou Rubéoles, vous voyez. Dès que le front de mon armée me remonte leur identité, j’envoie les agents lymphocytes T et/ou les agents Lymphocyte B qui vont la jouer au corps à corps ou 9mm chargés aux anticorps. Il faut leur laisser le temps de comprendre le fonctionnement de leur ennemi pour agir mais s’ils l’ont déjà rencontré dans le passé, ils n’attendent pas pour dégainer. C’est tout l’intérêt des sessions d’entrainement dans l’unité Vaccin d’ailleurs.


VOTRE PLUS GRAND DÉFAUT

Peut-être la susceptibilité ?! (rires). Ce que je veux dire, c’est qu’il ne faut pas trop m’embêter et surtout il faut me laisser me reposer et éviter de me stresser. 7h de sommeil c’est la base. C’est à ce moment-là que je renforce et réorganise mes armées et mes dispositifs. Et quand je dis que je n’aime pas le stress ce n’est pas pour faire ma diva. Non, en réalité, quand l’organisme où j’exerce est stressé, il balance du cortisol et ça, ça fout le bordel dans mon dispositif bien rodé !


VOTRE ENDROIT PRÉFÉRÉ ?

L’intestin sans hésitation. J’y mets le paquet par là-bas il faut l’avouer. Muqueuse intestinale, cellules de défense et flore intestinale avec des bactéries saprophytes qui veillent à l’équilibre générale. C’est un peu mon QG mais je circule pas mal grâce au système lymphatique avec ses vaisseaux, ses organes et tissus lymphoïdes.


VOS MEILLEURS AMIS

Les meilleurs amis, ce sont ceux sur qui l’on peut compter au quotidien vous savez. J’ai déjà parlé du sommeil, mais je pense aussi à l’alimentation riche en vitamines et minéraux, qui permettent à mes agents de bien fonctionner, riche en fibres et probiotiques naturels pour le front très sollicité du microbiote, sans oublier l’activité physique régulière. En activant la circulation sanguine, elle permet à mes armées de vadrouiller correctement et elle renforcerait aussi le nombre de mes agents Lymphocytes. Franchement, quand on est tous réunis, ça envoie du lourd, je vous le dis.


Après, il y aussi les potes de soirée. Un boost naturel de vitamine C, de vitamine D, de zinc … avec, par exemple, un shoot de pollen ou de spiruline pour ne citer qu’eux. Sur l'instant, on passe un bon moment ensemble mais sans les meilleurs amis, ceux du club de l’hygiène de vie, rien ne serait possible.


VOS PIRES ENNEMIS

Vous l’avez compris, les ennemis de mes amis sont mes ennemis. Donc les sucres raffinés, l’alimentation transformée, la sédentarité … Quand ils sont là, je n’arrive pas à me concentrer, c’est comme ça. Mais il y a pire, parfois, on me met littéralement des bâtons dans les roues. La cigarette qui met mes muqueuses respiratoires sans dessus dessous, l’alcool avec ses sucres et ses métabolites … bon vous voyez le genre, je ne vais pas vous faire un dessin.


Merci Immunité pour ces confidences à cœur ouvert. Je pars me faire un petit run pour vous rebooster !

131 vues0 commentaire

Naturopathe Paris 11

Coach en hygiène de vie

Formée ISUPNAT

Certifiée FENA

  • Instagram - Cercle blanc
  • LinkedIn - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc

© 2023 par Suzie DESMET. Créé avec Wix.com